top of page
Rechercher

FAUT-IL AVOIR PEUR DE PARCOURSUP ? : CE QU'IL FAUT SAVOIR POUR EVITER LA PANIQUE

Dernière mise à jour : 5 mai 2023

Que vous ayez des enfants, ou non, vous l’avez déjà entendu quelque part : Parcoursup !


Un mot désormais familier qui suscite beaucoup d'émotions, particulièrement au moment de passer le bac !


Interrogations, doutes, incompréhension, peur, stress… autant de sentiments que font naître le mot magique : « Parcoursup ».


Procédure, étapes, démarches, délais… autant d'éléments qui génèrent de l’angoisse quand ils ne sont pas maitrisés. Afin de mieux cerner cette bête noire, essayons d'en comprendre le fonctionnement.



C’EST QUOI EXACTEMENT « PARCOURSUP » ?

Comme son nom l’indique très justement, il s’agit de la seule et unique plateforme nationale permettant de postuler en 1ère année (et uniquement en 1ère année, il est important de le préciser) dans les parcours d’études supérieures.


C’est donc fatalement par elle que doivent passer les bacheliers de l’année, mais aussi les étudiants qui souhaitent se réorienter, pour faire des demandes en 1ère année dans les études de leur choix.


Parcoursup est encore toute jeune, puisque cela ne fait que 5 ans qu’elle a été mise en place, remplaçant ainsi sa grande sœur désormais obsolète « APB », autrement dit Admission Post Bac. Un changement qui a fait beaucoup de vagues lors de la première année de mise en service de la nouvelle plateforme, en 2018.


La polémique a été vive.


Les détracteurs de cette nouvelle façon d’entrer dans le supérieur on fait entendre leur mécontentement : la façon dont fonctionne l’algorithme est inconnue et cela suscite trop d’angoisse de la part des familles. Le manque de place dans les établissements par rapport au nombre d’élèves qui augmente chaque année, le taux d’accès devient de plus en plus faible, les formations de plus en plus sélectives : on ne comprend pas vraiment qui décide et comment s'opère la sélection.


Un système opaque

Malgré des informations apparaissant sur la plateforme, le doute plane toujours : des formations onéreuses, voire très onéreuses, font leur entrée sur cette plateforme alors qu’elles étaient auparavant bannies de ce genre de procédure, c’est le boum des écoles privées.


Vous l’aurez compris, la plateforme n’a pas été bien accueillie au sein de notre système éducatif/scolaire (lui même néanmoins discutable sur plusieurs points).


Pour autant, des aspects positifs sont également apparus avec Parcoursup.


La non hiérarchisation des vœux

Cela semble peu de choses et pourtant c’est, à mon sens, l’amélioration la plus importante de toutes celles engendrées par l’arrivée de cette nouvelle plateforme.


Pourquoi ?


Du temps d’APB, les élèves de terminales devaient également faire des vœux, à la différence près qu’ils devaient obligatoirement les hiérarchiser (vœux 1, vœux 2, vœux 3).

Pas si lourd de sens me direz-vous. Et pourtant. Lors de l’annonce des résultats, l’élève n’avait pas la main : si d’aventure il hésitait entre deux formations et que finalement il finissait par se dire qu’il préférait la formation placée en 3ème sur sa liste les choses se compliquaient.

Si jamais il était accepté sur son vœux 1 ou 2, tous les autres vœux s’annulaient automatiquement, sans qu’il puisse avoir le moindre choix ou recours.


Pourtant, n’est-ce pas évident que notre réflexion peut évoluer ?

Cela a été pris en compte dans cette nouvelle version qu'est Parcoursup : désormais les élèves formulent des vœux, mais sans aucune obligation de les hiérarchiser, leur laissant ainsi le choix jusqu’au bout concernant leurs formations et donc le droit de changer d’avis ou de réfléchir.


Un droit qui paraît essentiel durant ce processus empreint de doutes et de questionnements.


La conservation du dossier pour les étudiants en réorientation

Permettre aux élèves de conserver leur dossier sur la plateforme est également une des fonctionnalités propres à Parcoursup. En effet, chaque année, l’inscription sur la plateforme demande de procéder à tout un tas d’étapes successives, dont la première est la vérification de son dossier scolaire. Qu’est-ce que cela signifie ?

Lorsque votre enfant s’inscrira sur la plateforme il devra brasser et valider de nombreuses informations relatives à sa scolarité, notamment son cursus scolaire et ses résultats (de 1ère et du 1er trimestre de l’année de terminale). Il n’y a en général pas d’erreur, mais il est tout de même important d’effectuer un contrôle.


Une fois cette étape réalisée, il pourra procéder à la sélection de ses vœux comme tous les autres bacheliers.


Parlons maintenant des étudiants : beaucoup d’entre eux se questionnentermisnealeeissent sur le fait de repasser par Parcoursup du fait qu’ils ne sont plus bacheliers. Pas d’inquiétude à avoir à ce niveau là, votre dossier est enregistré tel qu’il était l’an passé lorsque vous étiez élève de terminale, ce qui simplifie vos démarches et vos chances sont les même que les bacheliers.

En revanche, vous pourrez rajouter vos résultats du 3ème trimestre de terminale et les notes obtenues en juin au baccalauréat pour compléter votre dossier. De même, vous pourrez faire jouer ce que vous avez acquis comme expérience, maturité, durant cette année d’étude, pour appuyer vos nouveaux choix de vœux sur la plateforme.


Centralisation de nombreux types de formations

Depuis sa création, Parcoursup n’a eu de cesse d’évoluer. Dans les nouveautés qui paraissent tous les ans à son sujet, nous retrouvons toujours ceci : l’entrée de nouvelles formations sur la plateforme.


Même si aujourd’hui, de nombreuses écoles passent encore par des admissions et sélections (ou processus de recrutement par concours) en dehors de Parcoursup, on peut noter qu’un grand nombre de formations on rejoint la plateforme.

Elle centralise maintenant un très grand nombre de formations, de tous types et facilite le processus d’admission : Diplômes d’Etats, DNMADE, Bachelors des écoles de commerce, écoles d’ingénieur, écoles d’architecture, Licences, BTS, BUT, CPGE (Classes Préparatoires Grandes Ecoles), IFSI (instituts de formation en soins infirmiers), EFTS (établissement de formation en travail social), etc…


Informations recensées et accessibles à tous

Un des derniers points forts de Parcoursup, est son accessibilité. Peut-être ne l’avez-vous jamais remarqué, mais la plateforme reste ouverte quasiment toute l’année. Par ouverte toute l’année, je ne parle pas bien évidemment des inscriptions, mais de l’accès aux informations sur les formations qui y sont disponibles. A noter qu’elle se réactualise chaque année en décembre, pour mettre les chiffres, informations et formations à jour.


C’est un élément essentiel, car cela permet aux élèves et aux familles de pouvoir se préparer plus tôt, mais aussi de pouvoir se familiariser avec l’utilisation de la plateforme en elle-même : comment rechercher une formation ? Quels filtres puis-je utiliser pour que cela soit plus fluide ? Quelles sont celles attendues pour chaque école ? Y a-t-il des sélections en plus du dossier sur Parcoursup (entretien, book, concours, test…) ? Quels sont les bacheliers qui sont le plus souvent admis dans la filière ? Est-ce que le taux d’accès est faible et donc la formation très demandée et sélective ? Dans quels lieux puis-je retrouver la formation qui m’intéresse ? Quelles sont les dates des portes ouvertes ?


Bref, vous l’aurez compris, autant de premiers éléments qui permettent d’emmagasiner des informations et donc d’être mieux préparé pour Parcoursup. Ce module de recherche de la plateforme est accessible à tous, et non pas qu’aux terminales. Ce qui signifie que les parents et les élèves plus jeunes comme les 1ères et les 2nde peuvent s’y rendre pour se familiariser et être ainsi plus à l’aise lorsque le moment viendra de passer à l’étape des vœux en terminale.


LA PROCEDURE PARCOURSUP : COMMENT S’Y RETROUVER ?

La première chose à connaître impérativement concernant la plateforme c’est son fameux calendrier. Remis à jour chaque année, il permet d’être au clair avec les dates clés à ne surtout pas manquer pour réussir ses demandes dans les formations du supérieur.


Ce calendrier régit donc fatalement l’année des terminales et de leurs familles, de Janvier à Juin, dans un rythme soutenu qui entraine souvent effervescence, agitation et angoisse. Il est donc essentiel d’avoir conscience des limites de temps avant et pendant la procédure pour ne manquer aucune étape : inscription, formulation des vœux, complément du dossier, confirmation des vœux, choix parmi les réponses des établissements…


Mémorisez le calendrier Parcoursup

Même si les dates changent quelque peu chaque année (ci-dessous vous aurez les dates correspondant à l'année scolaire 2022-2023), vous retrouverez tous les ans une trame similaire à la frise temporelle ci-dessous. Elle correspond aux rythmes et aux étapes à suivre durant toute la procédure Parcoursup.



Commencez l'inscription et créez votre dossier

Pour créer votre dossier d’inscription à Parcoursup, rendez-vous sur parcoursup.fr et cliquez sur « s’inscrire », puis sur « je commence mon inscription ». Vous aurez impérativement besoin de votre INE, vous pouvez le trouver sur les bulletins de notes ou également le récupérer auprès du secrétariat de votre établissement scolaire.


Autre élément important, renseignez bien une adresse e-mail que vous consultez REGULIEREMENT !


Pour les étudiants en réorientation, il faudra effectuer cette étape de la même façon et non pas cliquer sur « j’ai déjà un dossier Parcoursup » : même si vous étiez déjà inscrits l’année précédente, n’utilisez pas votre ancien numéro de dossier, il vous faut recréer un dossier et rentrer votre le même INE et la même adresse e-mail que l’an passé (si vous n’en avez pas changé) pour pouvoir récupérer tous les éléments qui étaient déjà dans votre dossier.


Choisissez par la suite un mot de passe dont vous vous souviendrez, bien évidemment, et notez bien votre numéro de dossier sinon vous n’y aurez plus accès (le mieux étant de les enregistrer quelque part dans vos notes de téléphone ou de demander à vos parents de les noter également en cas de problème, mieux vaut prévenir que guérir comme on dit).


Beaucoup d’étapes vont ensuite s’enchainer afin que votre dossier soit complet et que vous puissiez passer à la sélection des vœux :

  • Informations sur votre identité, votre état civil, etc

  • Saisir les représentants légaux (parents) pour les élèves encore mineurs (cela permet, en rentrant leurs coordonnées, qu’ils soient également informés par mail des étapes de la procédure)

  • Un point « informations bourses » qui vous permettra d’effectuer une simulation quant à vos droits pour une bourse d’étude. Cette étape est à faire avec vos parents car vous aurez besoin d’éléments tels que leur revenu fiscal, mais également le nombre d’enfants à charge. Si la simulation s’avère positive, vous pourrez faire une demande de bourse auprès du CROUS

  • Vérifier les informations déjà saisies concernant toute votre scolarité (ou le saisir le cas échéant si elles n’apparaissent pas) depuis le collège

  • Le champ « mes activités et centre d’intérêt » vous permet de mettre en avant des éléments supplémentaires, il est facultatif. Vous avez jusqu’à la fin de la période de complément du dossier (début avril pour l’année 2023) pour finaliser cette étape donc pas de panique !


Sélectionnez vos formations : vœux, vœux multiples et sous vœux

Lorsqu’il est temps de sélectionner les formations que vous souhaiteriez intégrer après le bac on parle de formuler des vœux via la plateforme de Parcoursup. Vous pouvez au total faire 10 vœux sous statut scolaire et 10 vœux sous statut d’apprenti (formation en alternance/apprentissage), les deux sont distincts.


Un vœu représente donc une demande de votre part concernant une formation (qu’elle soit sélective ou non sélective) en particulier dans un établissement précis. Cela peut donner par exemple :

  1. Licence administration économique et sociale

  2. BTS professions immobilière

  3. BUT technique de commercialisation

Vous avez donc 3 vœux différents de formulés.


Il peut arriver que l’on souhaite demander plus de formations que de vœux disponibles. Dans ce cas on va utiliser le vœu multiple : il s’agit d’un vœu, comme nous l’avons vu précédemment, à la différence qu’il sera cette fois composé de sous-vœux (20 au total sous statut scolaire dont 10 maximum sur un même vœu multiple et 10 au total sous statut d’apprenti). A quoi cela correspond concrètement ?


Dans un vœu multiple, un vœu correspondra à une formation (qu’elle soit sélective ou non) en particulier, le sous-vœu quant à lui correspondra cette fois à un établissement précis. Cela donnera alors par exemple :


1.Licence administration économique et sociale

  • Université de Bordeaux

  • Université de Pau

2. Licence administration économique et sociale

  • Université de Toulouse

3. BTS profession immobilière

  • Lycée Fernand Daguin Mérignac

  • Lycée Henri Matisse Cugnaux

  • Lycée Jean Mace Niort

  • Lycée Descarte Rennes

4. BUT technique de commercialisation

  • IUT Bordeaux

  • IUT La rochelle

  • IUT Toulouse

Vous avez maintenant 4 vœux multiples et 10 sous-vœux. En somme, les vœux multiples, ainsi que les sous-vœux qui y sont associés vous permettent d’augmenter le nombre de vos demandes et donc vos chances potentielles d’être admis dans l’une des formations. C’est donc un élément à ne pas négliger lorsque l’on veut faire un grand nombre de vœux pour s’assurer une place dans le supérieur.


Vous aurez certainement remarqué que la Licence AES représente 2 sous-vœux multiples contrairement aux formations en BTS et BUT. Cela s’explique par certains cas particuliers dans leur utilisation. Les licences fonctionnent au niveau académique, c’est pourquoi chaque vœu multiple d’une licence ne pourra avoir en sous-vœux que des formations situées dans la même académie (Académie de Bordeaux et Académie de Toulouse dans notre exemple ci-dessus). Des particularités s’appliquent également d’autres types de formations que vous pourrez retrouver dans le tableau ci-dessous.


Complétez votre dossier et confirmez vos vœux

Vous avez formulé vos vœux avant la date limite. Bravo ! Vous avez franchi la première étape. Mais il reste encore beaucoup à faire et notamment compléter votre dossier avant la prochaine date limite qui marquera l’envoi de votre dossier à chaque établissement de chaque formation à laquelle vous avez postulé.


Bon à savoir : chaque établissement reçoit votre dossier sans savoir à quelles autres formations ou dans quels autres établissements vous avez postulé !


L’un des éléments clé du dossier que vous aurez à compléter pendant cette période, c’est la lettre de motivation. Même si l’on ne sait pas encore si toutes les formations les lisent réellement, ce qui est sûr, c’est qu’un grand nombre d’entre elles y porte une grande attention, d’où l’intérêt de la peaufiner. Pour cela il faudra :

  • Une base reprenant votre présentation globale (études, expériences, personnalité, qualités, etc), votre lettre de motivation doit vous ressembler et l’on doit ressentir votre individualité

  • Une personnalisation pour chaque établissement et chaque formation, donc pour chaque voeu (j’ai participé aux portes ouvertes et j’ai pu échanger avec tel professeur, tel étudiant ; j’ai vu dans votre programme que vous proposez telle option, telle matière, cela m’intéresse ; j’ai pris connaissance des partenariats, ateliers, activités, que vous mettez en place dans votre établissement ; j’ai vu que j’aurai la possibilité de faire des stages et c’est quelque choses que je recherche), vous devez impérativement vous renseigner et glaner des informations sur la formation et l’établissement. Cela montre que vous vous êtes intéressé et motivé, vous avez un but à atteindre.

  • Une présentation de votre votre projet (cela peut être un métier que vous souhaitez atteindre et pour lequel la formation toute désignée, cela peut être par rapport à certains modules de la formation en lien avec le domaine dans lequel vous souhaitez travailler et vous forger une expérience et de faire un choix plus précis, cela peut également être des poursuites d’études que vous viserez après cette formation s’il s’agit d’une formation courte)

L’autre point important durant cette période de complément de dossier est la confirmation de vos vœux et sous-voeux. Même si vous les avez déjà formulés et sélectionnés, cette étape est OBLIGATOIRE et ne peut se faire qu’une fois le dossier compléter pour chaque formation que vous envisagez. Si vous ne « confirmez » pas vos vœux en suivant durant cette période, ils ne seront pas pris en compte et donc pas envoyés aux établissements visés. Alors soyez attentifs et n’oubliez pas de cliquer sur le bouton de confirmation !


Répondez aux propositions des établissements post-bac

Les dossiers ont été transmis aux établissements et ils ont eu le temps d’étudier votre candidature parmi toutes celles des autres élèves/étudiants.. Début Juin, en général, il est donc temps de voir si vous avez reçu des propositions d’admission ou non. Plusieurs réponses de leur part peuvent être possibles :

  • Non : la formation a refusé votre demande d’admission. Vous ne pouvez donc pas y prétendre et n’avez pas la main sur cette réponse. En revanche, vous pourrez retenter votre chance l’année d’après en repassant sur Parcoursup (pensez à retravailler votre dossier, à murir votre projet, ou à apporter tout autre élément pouvant améliorer vos chances cette fois ci). Il sera alors temps de préparer la phase complémentaire pour trouver des formations restantes sur Parcoursup, ou bien éventuellement voir si d'autres peuvent correspondre et sont encore accessibles.


  • En attente : vous êtes mis sur une liste d’attente et pourrez obtenir une place si les candidats sélectionnés avant vous se désistent. Il peut arriver, dans certains cas, que l’on ne remonte pas assez dans la liste d’attente pour obtenir sa place, il ne faut pour autant pas perdre espoir lorsque cette réponse s’affiche. Si la formation vous intéresse vraiment, vous devez ABSOLUMENT préciser si vous souhaitez conserver ce vœu en attente pour voir si vous remontez dans la liste et si la réponse se transforme en « oui ». Il est fréquent de pouvoir remonter assez vite en liste d’attente, de plus vous pouvez regarder votre rang sur la liste, mise à jour quotidiennement durant la phase d’admission. Soyez patient et ne perdez pas espoir, il y a parfois de bonnes surprises !


  • Oui, si : cela veut tout simplement dire que vous êtes accepté dans cette formation, mais sous condition. En règle générale, il s’agit de suivre un parcours de réussite adapté à votre profil (remise à niveau, soutien, tutorat). La formation pense que vous avez le profil pour entrer dans la formation mais que certains points restent à consolider durant votre parcours.


  • Oui : FELICITATIONS ! Vous êtes admis dans la formation, il vous faut maintenant accepter la proposition d’admission en cliquant sur « j’accepte ». Exemple : vous avez obtenu un seul « oui » et plusieurs « en attente ». Cliquez sur « j’accepte » en attendant de voir si vous remontez sur les listes d’attente, cela vous permettra au moins de valider votre place dans cet établissement. Si une ou plusieurs réponses passent de « en attente » à « oui », elles entrent en concurrence avec celle que vous avez déjà accepté. Vous devrez alors choisir entre tous les « oui » qui apparaissent et n’en accepter qu’un. Ainsi de suite tant que vous attendrez qu’une formation remonte sur la liste d’attente. Si la formation que vous vouliez apparaît directement ou très rapidement dans la procédure en « oui », que vous l’acceptez et que vous n’en voulez pas une autre, vous pouvez annuler tous les vœux maintenus en attentes et ainsi libérer directement des places pour les autres candidats.


A noter que vous avez un délai pour répondre aux propositions d’admission, veillez à le connaître pour ne pas être pris au dépourvu. Si vous ne répondez rien avant la fin de ce délai, toutes les propositions « oui », « oui, si » ou « en attente » que vous n’avez ni accepté, ni maintenu, disparaitront définitivement !



Autres points importants : une fois la proposition d’admission acceptée dans la formation de votre choix, n’oubliez pas qu’il faudra poursuivre et finaliser votre inscription directement auprès de l’établissement pour confirmer votre place à la rentrée. Être admis ne vous dispense pas d’effectuer les démarches classiques d’inscription, pensez-y !





LA PEUR DE SE TROMPER : CONSEILS PRATIQUES ET PIEGES A EVITER

Lors de cette période charnière il est légitime d’être empreint de doutes, angoissé et d’avoir peur de faire des erreurs. Pour autant, des solutions existent pour dédramatiser le passage par Parcoursup et le rendre moins anxiogène, que l’on soit élève, étudiant ou parent.

Ne pas se censurer

La chose la plus importante, et que je n’ai de cesse de répéter à chacun des mes élèves et à leurs parents, c’est de ne surtout pas se censurer lors de la formulation des vœux. Qu’est-ce que cela sous-entend ? Il arrive très souvent que les élèves se limitent lorsqu’il est temps de faire des vœux : ils n’osent pas mettre certaines formations car ils pensent qu’il ne l’obtiendront pas du fait de leur dossier, ou bien car elle est très sélective et que le taux d’accès les effraie.


A l’inverse il y a ceux qui n’ont qu’une seule idée en tête, ne s’ouvrent pas à d’autres perspectives et ne sécurisent pas leurs vœux en multipliant les possibilités plus ou moins proches de l’idée de départ. Certains également pensent que cela ne sert pas à grand choses que de mettre beaucoup de vœux.


Bien au contraire, vous disposez d’un nombre de vœux et de vœux multiples conséquents qui (bien qu’il ne soit pas obligatoire des tous les remplir) vous permettent de vous lâcher ou vous sécuriser lors de leur formulation. Le but étant de ne pas avoir de regret, d’avoir tout tenté, d’être stratégique et de sélectionner à terme ce qui vous plaira le plus parmi les propositions d’admission que vous recevrez.


Se renseigner au maximum

Être renseigné et informé est un atout majeur lorsque l’on entame un processus d’orientation post-bac tel que Parcoursup. Que ce soit pour remplir les lettres de motivation, ou pour prendre conscience de l’environnement dans lequel évoluent les étudiants d’un établissement, connaître leur point de vue, leur ressenti mais aussi leur vécu durant ces dernières années, les portes ouvertes restent une des choses les plus importantes pour faire son choix final et s’orienter.


De même, bien qu’il s’agisse d’un travail fastidieux et chronophage, se renseigner sur les programmes détaillés (unités d’enseignements, options particulières, façon de fonctionner, stages, apprentissage, ateliers, projets, tutorats…) d’une formation permet de mieux la cerner. Un intitulé est beaucoup moins parlant que le contenu de la formation, c’est pourquoi cela vaut largement la peine d’en prendre connaissance avant de faire ses choix. Dans une autre mesure, cela permet également d’éviter un écart trop important entre vos attentes et la réalité si vous entrez dans cette formation.


Enfin, toujours dans la lignée des renseignements utiles et importants durant la procédure Parcoursup, si on ne trouve pas une formation sur la plateforme il faut impérativement la contacter directement par téléphone afin de savoir si cela est normal ou non. Certaines sont masquées ou regroupées sous des intitulés difficiles à trouver directement, d’autres ne figurent pas sur Parcoursup et vous devrez donc avoir le temps de prendre en compte leur mode de sélection, leur dates butoirs, et tout autre élément indispensable pour postuler comme il se doit.


Etre stratégique et organisé

Nous venons d’évoquer le fait d’être stratégique lors de la formulation des vœux. Cela peut surprendre dans un premier temps, mais, lorsque l’on observe les différentes informations sur les formations accessibles via Parcoursup, cela commence à faire sens. De plus, être organisé peut également être la clé d’une orientation post bac sereine via la plateforme.

  • Les taux d’accès sont l’une des premières choses que vous devez consulter sur les fiches des formations qui vous intéressent. Non pas pour vous faire encore plus peur, mais pour avoir conscience de la difficulté à entrer dans une formation sélective, voire très sélective pour certaines (à noter que tout est sélectif sur Parcoursup, à l’exception des licences, et encore, certaines finissent par être saturées en nombre de place et doivent finalement refuser du monde). Connaître ce chiffre vous permet alors d’élaborer une stratégie efficace en ajoutant d’autres formations avec des taux d’accès plus attractifs (en fonction de vos possibilités pour maximiser les localisations bien entendu) en plus de celle que vous visez en priorité. D’autres chiffres sont importants à prendre en compte, notamment le pourcentage d’élèves sélectionnés provenant des différentes filières (générale, technologique, professionnelle), mais aussi le pourcentage d’élèves boursiers admis, par exemple, si vous êtes concernés.

  • Ne pas attendre le dernier moment pour formuler ses vœux. Cela semble évident à priori, mais vous serez surpris durant les différentes étapes de Parcoursup par la vitesse à laquelle le temps passe. Entre les cours, les évaluations en contrôle continu, les bacs blancs, les épreuves de spécialités, les loisirs et la vie personnelle, on peut rapidement être pris de cours. C’est pourquoi s’organiser de sorte à ce que les vœux principaux (ou encore mieux la totalité des vœux) soient renseignés sur la plateforme quelque jours avant la date limite est la meilleure solution. De plus, cela vous évitera les bugs de dernières minutes, qui peuvent vous donner des sueurs froides lorsque la plateforme est engorgée par les retardataires.


  • Mettre des rappels pour les dates si vous sentez que vous avez tendance à vous disperser ou être tête en l’air. N’hésitez pas, peu importe les différentes étapes de Parcoursup, à vous mettre des alarmes sur le téléphone pour ne pas rater une date butoir, ou bien pour ne pas dépasser un délai de réponse lors des phases d’admission en Juin. Car cela serait dommage de passer à côté d’une formation. De même, n’hésitez pas à mettre les adresses e-mails de membres de votre famille (comme vos parents par exemple) qui pourront vous rappeler les délais et vous remettre sur les rails si vous étiez dans les nuages.


Se faire accompagner pour franchir cette étape

Parmi tous les conseils et pièges à éviter dont je vous ai parlé ci-dessus, voici le dernier : si vous vous sentez angoissé, perdu, dans tout ce flot d’informations, de recherches, de choix à faire sur Parcoursup et que vous êtes submergés, que le temps vous manque pour tout traiter comme il le faut, faites-vous accompagner !


Il est de plus en plus courant d’avoir besoin d’aide lors de cette étape anxiogène (à juste titre) de l’année de terminale. Se faire accompagner à travers ce long processus permet de mieux se connaître en tant qu’élève, de confirmer ou de faire émerger des pistes d’orientation/d’études/de formations qui nous correspondent, d’avoir des informations ciblées par rapport à ses besoins et une personne ressources qui sait où aller les chercher. Vous gagnez du temps et de la sérénité en vous appuyant sur un conseiller d’orientation spécialisé afin de bénéficier d’un suivi individualisé. De plus, travailler sur l’aspect psychologique de l’orientation et la dédramatiser, prendre conscience que l’on peut retravailler son parcours, se réorienter, que ce n’est pas fini après parcoursup, est à mon sens essentiel dans un suivi de qualité.


En somme, bénéficier des conseils et services d’un psychologue spécialisée dans l’orientation scolaire permet de pouvoir se préparer en amont de ce fameux (et souvent terrifiant) Parcoursup pour pouvoir l’aborder de façon positive, sereine et la plus efficace possible.


Au sein de mon cabinet Alpha Orientation, j’accompagne chaque année de nombreuses familles et élèves dans leur procédure Parcoursup et leur réflexion autour de l’orientation Post-Bac. N’hésitez pas à me contacter pour en savoir plus.






253 vues0 commentaire
bottom of page